Euripide
 
 
 

alain
Qui est libre est désarmé.
action
Notre matière est double, elle est faite de ce qui est digne d'être sacrifié et de ce qui appelle notre fidélité ; être libre, c'est n'offrir aux regards envahissants des autres que la première composante et cacher, jalousement, la seconde, pour ne pas être contraint de se chamailler pour elle, c'est à dire de devenir esclave, piétaille hérissée. Toutefois, le premier emploi des armes n'est pas dans le fonctionnel, mais dans le rituel (« les armes - après la toge » - Cicéron - « cedant arma togae »). Des ruses des métaphores, d'impeccables relèves, d'élégantes parades - tant de raisons d'exhiber une martialité de mascarade. La vraie, il faut la réserver à soi-même : « Il faut entrer en soi-même armé jusqu'aux dents » - Valéry. Malheureusement, les sots, eux aussi, y croient : « La bêtise armée est le pire des maux » - Euripide. La neutralité armée (Kierkegaard) serait-elle le juste-milieu ?
contrainte,esprit,goût,hommes,liberté,matière,métaphore,regard,sacrifice,souffrance

amour
Désirer, c'est chercher à se débarrasser d'une vérité. Mais il ne faut pas la balancer seule, mais la flanquer de son contraire, pour donner à ton désir un vrai élan, celui d'une négation forte. « Le trait le plus marquant de l'homme est son sens des choses à ne plus croire » - Euripide.
balance,doute,élan,négation,vérité

amour
L'amour enténèbre le lumineux, couvre de bigarrures l'incolore ; ce goût de paradoxe en fait même un faux-monnayeur, « qui change les gros sous en louis d'or, et qui fait de ses louis des gros sous » - Balzac. Le regard du sot gagne avec de bons yeux ; celui du sage - avec de bonnes paupières. « D'un rustre même Éros fait un poète » - Euripide.
caresse,intelligence,ombre,paradoxe,poésie,regard

art
La fabuleuse mise en scène des Troyennes, dans l’amphithéâtre de Syracuse ; mais ce n’est pas dans la souffrance des vaincus que je perçois la vraie tragédie, mais dans la compassion qu’Euripide éprouve pour ses ennemis martyrisés – de l’incorrection politique ! Son acolyte, J.Racine, n’a d’empathie que pour les siens.
grandeur,grèce,noblesse,tragédie

bien
L'explication de la paix d'âme du salaud d'aujourd'hui : contrairement aux époques précédentes, il ne voit plus les bleus, plaies et bosses de ses victimes. Le bâton pesait sur la conscience beaucoup plus que le papier et les cartes de crédit. « La conscience tranquille nuit à la santé de l'âme »* (Euripide) et finit par l'étouffer. Et sans l'âme, c'est à dire sans conscience, ils vivent en torpeur, sans connaître la honte : « Les blessures de la conscience ne se cicatrisent jamais » - Publilius - « Cicatrix conscientiae pro vulnere est ».
âme,angoisse,bassesse,conscience,honte,robot,souffrance,temps

euripide
La pitié est naturelle chez les hommes, moins chez ceux qui sont grossiers que chez ceux qui ont l'âme cultivée.
bien
Les hommes chutèrent vers la monoculture, ne cultivant que la raison. La pitié devint une espèce de produit colonial, juste bon pour parfumer les entrées des foires, où s'échangent de vraies marchandises aseptisées.
âme,culture,élite,goût,hommes,mouton,nature,pitié,platitude,raison

hommes
Depuis un demi-siècle, tous les nigauds prétendent, que la vitesse est la source du malaise ambiant. Tandis que c'est, chaque fois, la perte de hauteur, le nez-à-nez avec ce qui bouge, qui est le vrai mal. La vitesse n'est affaire ni des pieds ni même des ailes, mais du regard (« À mon regard je rends la liberté, et à mes pieds - Hadès » - Euripide). Ce qui est propre à notre époque, c'est que la désertion des altitudes prend l'allure d'une désertification irréversible.
action,commencement,étoile,hauteur,intensité,liberté,platitude,regard

euripide
Parle, si tu as des mots plus forts que le silence, ou garde le silence.
mot
Dans le silence, mûrit la révolte des mots. Dans les mots, le silence se libère.
force,liberté,lutte,silence

noblesse
« Faire de vertu nécessité » - aurait pu être une devise de la noblesse ; à comparer avec Descartes : « faisons de nécessité vertu », (devenu un proverbe français). « La noblesse consiste à ne pas se laisser dominer par le nécessaire » - Valéry - accorde trop de place au pouvoir au détriment du devoir. Esthétiquement et logiquement, la nécessité des choses peut être vue comme une beauté en soi, mais chez l'homme, l'impératif ne vaut pas grand-chose à côté de l'instinct : « L'instinct, revêtu de noblesse, est la grandeur des hommes » - Euripide.
beauté,hommes,nécessité,raison,valoir

euripide
L'homme supérieur reste fidèle à l'espérance.
souffrance
Et même en la sacrifiant, il sait qu'elle est Phénix, et il la vénérera jusqu'au milieu de ses cendres.
amour,défaite,espérance,sacrifice
Euripide